La plupart de nos comportements du quotidien sont récurrents, basés sur des habitudes. Cela est extrêmement bénéfique puisque nous pouvons ainsi exécuter automatiquement bon nombre d’actions complexes tout en conservant notre énergie pour des tâches plus exigeantes. Si certaines de ces habitudes se mettent facilement en place, il peut être tout de même difficile de créer de nouveaux comportements automatiques de manière volontaire. Or, quand on se place dans une démarche de développement personnel, cela est quasiment incontournable.

Dans cet article, je vous propose de développer une nouvelle habitude en lien avec vos forces, grâce à un outil développé par Ryan Niemiec. En combinant le travail sur les forces et la création d’habitudes, vous gagnerez du temps et optimiserez votre démarche de changement.

 

Les habitudes

Voyons pour commencer comment se développent les habitudes.  Les habitudes sont des comportements qui sont automatiquement exécutés après la perception de déclencheurs. Cela permet de faire l’économie du temps nécessaire à la prise de décision consciente. Si les habitudes nous permettent de gagner en efficacité la plupart du temps, elle peuvent également être contreproductives dans certains cas. On peut ainsi parfaitement agir selon une habitude, même si celle-ci est en conflit avec nos intentions actuelles. Pour changer cela il faut s’engager dans une poursuite d’objectif consciente et délibérée.

Mais fort heureusement, la plupart de nos habitudes sont utiles, et même indispensables. Elles se mettent d’ailleurs plus facilement en place si elles sont utiles et qu’elles rencontrent peu de résistances. Cependant, une fois en place, certaines habitudes peuvent constituer de véritables obstacles au changement.

D’ailleurs, si on souhaite éviter l’installation d’une habitude, il « suffira » de s’arrêter systématiquement pour prendre une décision consciente. Ainsi, même si la situation se répète fréquemment, on ne formera pas de nouvelle habitude. C’est le fait de s’arrêter sur un choix par défaut et de toujours l’appliquer qui crée un comportement automatique. A l’inverse, on peut aussi consciemment se mettre dans des situations où un certain choix deviendra le choix par défaut, créant ainsi une nouvelle routine. En ayant une démarche stratégique et volontaire, on peut donc réussir à créer une nouvelle habitude en fonction d’objectifs précis. Par exemple, pour développer une force de caractère.

 

Créer une habitude autour d’une force

Vous l’aurez compris, l’objectif de la technique présentée dans cet article est de rendre plus conscient et contrôlé le processus de création d’habitudes afin de développer une force de caractère de votre choix.

La plupart de nos habitudes – qu’elles soient bonnes ou mauvaises – sont créées de manière automatique, sans que l’on en fasse le choix. On a donc l’impression que modifier légèrement son comportement est quelque chose de simple et de facile. Pourtant, nous sommes souvent tellement surchargés et débordés par tous les éléments de notre vie que même si nous comprenons l’intérêt de développer nos forces pour rendre notre travail plus facile et appréciable, on manque bien souvent d’espace mental et d’énergie pour démarrer. En clair, il est facile de traverser le quotidien en pilote automatique.

Comment procéder ?

D’un point de vue de l’organisation, créer une nouvelle habitude n’a rien de compliqué. Il faut néanmoins veiller à choisir les bons signaux et récompenses pour s’assurer dans la réussite de l’opération.

  1. Choisissez une force que vous souhaiter développer.
  2. Signal. Choisissez un déclencheur simple et court (pas plus de 30 secondes)
  3. Routine. Créez une nouvelle routine, un nouveau comportement (d’une durée d’environ 5 à 10 minutes)
  4. Récompense. Récompensez-vous pour la mise en place de cette routine (environ 30 secondes)

L’essentiel est de trouver le bon déclencheur pour initier le comportement, puis de trouver un intérêt immédiat à ce dernier grâce à la récompense mise en place. Une fois l’habitude créée, la récompense deviendra inutile.

Quelques exemples

Pour mieux comprendre comment ce travail peut fonctionner avec les forces, voici quelques exemples.

Force d’humour

  • Signal : Allumer mon ordinateur pour commencer ma journée.
  • Routine : Regarder 5 minutes de vidéos marrantes en ligne.
  • Récompense : Prendre ma première gorgée de café.

Force d’appréciation de la beauté

  • Signal : Sortir le chien.
  • Routine : Prendre des photos de la nature pendant la sortie.
  • Récompense : Poster une ou deux photos sur les réseaux sociaux.

Force d’auto-régulation

  • Signal : Entendre un son de cloche de méditation sur son téléphone (sonnerie à programmer toutes les 2h).
  • Routine : Pratiquer la respiration en pleine conscience pendant quelques minutes.
  • Récompense : Jouer à un jeu d’une minute sur son smartphone.

 

Si jamais vous souhaitiez développer une de ces 3 forces, n’oubliez pas qu’il ne s’agit ici que d’exemples. Certaines signaux, récompenses ou routines ne vous parleront sans doute pas. C’est normal, puisque la démarche consiste à créer votre propre habitude sur mesure, adaptée à vos préférences et à votre vie. N’hésitez donc pas à tester différents schémas et routines pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

 

Ce qu’en dit la recherche

La recherche neuroscientifique sur la création d’habitudes a démontré que c’était ce processus en trois étapes (qu’on appelle un circuit d’habitude) qui était à l’œuvre dans la création de nos comportements automatiques (Duhigg, 2012).

Afin d’appliquer les résultats de ces recherches aux forces, Michelle McQuaid a lancé une étude avec plus de 2000 employés dans 65 pays. Elle a trouvé que le fait de créer des habitudes basées sur les forces présentait de nombreux bénéfices :

  • 41% des 2000 employés amélioraient leur capacité à nommer leurs propres forces
  • 60% d’entre eux étaient meilleurs pour se fixer des objectifs basés sur les forces chaque semaine
  • 41% des participants se sentaient plus capables de faire ce en quoi ils excellaient
  • 39% avaient des conversations sur leurs forces avec leur supérieur
  • 32% avaient le sentiment que leur organisation était impliquée et investie dans le développement de leurs forces

Si ces résultats sont intéressants du strict point de vue des forces de caractère, le fait de travailler ses forces de manière habituelle présente de nombreux autres avantages. L’épanouissement, l’implication, le fait de se sentir valorisé, d’avoir un impact sur le monde et d’être plus énergique sont ainsi positivement modifiés par cette démarche (McQuaid et Lawn, 2014).

 

Conclusion

Créer des habitudes est une approche puissante pour améliorer son quotidien. Quand on utilise de surcroît cette approche pour développer ses points forts, on est gagnant sur tous les tableaux. Avec ce petit exercice, on peut avancer sur ce chemin, sans nécessairement y consacrer un temps très important. Néanmoins, si vous souhaiter aller plus loin sur le sujet, je vous invite à découvrir le guide gratuit des forces, qui comporte de nombreux autres exercices pour capitaliser sur vos forces, plutôt que sur vos faiblesses !

Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fil de discussion
0 Réponses
0 Followers
 
Fil de discussion le plus long
Fil de discussion le plus actif
1 Auteurs des commentaires
Bastien Wagener Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des