Se lancer dans un projet, c’est parfois une véritable aventure. Pour réussir à atteindre les objectifs que l’on se fixe, il faut alors prendre le temps de les définir et de planifier son action. Afin de mieux se mobiliser pour les étapes à venir, on peut aussi faire appel à la visualisation. On complète ainsi le travail plus rationnel et intellectuel de la planification par une approche sensitive. Mais comment combiner ces deux aspects dans une seule méthode, tout en disposant d’une carte à suivre tout au long de son projet ? C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec l’approche de la carte au trésor.

 

Qu’est-ce qu’une carte au trésor ?

On ne construit pas une maison ou un immeuble sans plan. Alors pourquoi se lancer dans une activité ou un projet d’envergure sans élaborer un plan précis au préalable ? La carte au trésor est utile justement parce qu’elle nous force à penser à notre ambition du moment dans sa globalité. Pour aller loin, il faut avoir une vision. Et la carte au trésor est précisément une formalisation de cette vision.

La carte que vous allez ainsi créer est donc une image physique de votre réalité désirée. Elle représentera votre objectif et le parcours qui y mène. C’est une maquette, un collage, qui peut prendre la forme que vous préférez. Il peut s’agir d’un album photo, d’un poster, d’un site web, d’un journal… Et évidemment, les matériaux utilisés peuvent tout autant varier et se combiner. On peut réaliser sa carte en dessinant, en peignant, en faisant un collage avec des images ou des mots, des photos, etc. Vos talents artistiques actuels n’ont ici que peu d’importance.

Bien entendu, il existe bien d’autres manières de procéder. L’avantage de cette approche est son côté ludique, et le fait qu’elle combine visualisation et planification dans un même outil. La créativité, le sensitif et le rationnel se trouvent combinés dans une même approche. Une fois terminée et affichée dans votre espace de travail, ce sera également un rappel permanent à l’action.

 

Intérêt de la technique

Visualiser un but est motivant et puissant, mais les effets peuvent vite s’estomper. La carte au trésor permet de réactiver facilement cette visualisation et de maintenir vos efforts dans le temps.

Vous l’avez déjà sans doute expérimenté : se lancer dans un projet sans savoir exactement où on veut aller est un vrai problème. On investit du temps et de l’énergie, puis on change complètement de direction au premier obstacle rencontré ou des évolutions qui se présentent. Le risque est alors d’errer pendant des mois – voire des années – sans vraiment avancer. Même si on ne se trouve plus tout à fait au point de départ, on ne s’est pas rapproché de l’arrivée pour autant.

C’est pourquoi il est essentiel de se poser et de prendre un moment pour planifier votre « voyage ». Mais bien sûr, il ne s’agit pas de détailler un déroulé minute par minute des actions à entreprendre. Dès qu’un objectif s’inscrit dans un temps long et implique de près ou de loin d’autres personnes, il sera impossible de tout anticiper. Néanmoins, sans cadre et grands jalons pour vous repérer, vous naviguerez à vue, ce qui n’est pas non plus souhaitable. La carte au trésor vise donc donc à la fois à :

  • Définir l’objectif final et les jalons intermédiaires
  • Réfléchir au processus de travail
  • Étudier l’environnement du projet (obstacles et accélérateurs)

Comme pour les « authentiques » cartes au trésor de notre enfance, on situera le point de départ, l’emplacement de l’objectif, et le parcours – plus ou moins semé d’embuches – qui permet d’y parvenir.

 

Comment procéder ?

Pour réaliser votre carte, il faudra d’abord vous imaginer une fois l’objectif atteint. On y est, on peut toucher, ressentir et voir clairement tous les détails. On va ensuite matérialiser cette vision, lui donner corps, mais aussi s’intéresser aux étapes qui séparent la ligne d’arrivée du point de départ. Une fois créée, la carte au trésor permettra de revenir facilement aux images captivantes, à chaque fois qu’on aura besoin de se rappeler de ce qui nous pousse à agir.

Voyons désormais comment procéder en détail. Pour faire une carte au trésor, on passe par les étapes suivantes.

1. Identifiez votre objectif et définissez-le

Que voulez-vous exactement, à quelle échéance ?

2. Visualisez l’objectif

Une fois que vous savez ce que vous voulez, écrivez-le et commencez la visualisation. Imaginez-vous une fois l’objectif atteint. Que voyez-vous ? Qu’entendez-vous ? Que ressentez-vous ? Notez les détails de cette visualisation. Si vous avez besoin d’aide, consultez l’article du blog consacré à ce sujet.

3. Pensez aux conséquences

Qu’entraîne la réalisation de cet objectif ? Qu’avez-vous que vous n’avez pas actuellement ? Êtes-vous différent par rapport à aujourd’hui ? Comment fêtez-vous votre réussite ? Qu’en disent vos proches ?

4. Commencez votre carte au trésor

Identifiez des images qui symbolisent votre objectif. Vous pouvez utiliser un logiciel et des banques d’images, des magazines à découper, ou bien dessiner. En haut d’une feuille, regroupez tous les éléments qui représentent l’objectif atteint. Placez également une image de vous à côté de ce dernier. Cela permet de renforcer l’idée que le but est quelque chose de personnel, et que vous êtes responsable de sa réalisation. Pensez à noter tous les éléments positifs qui vous viennent au moment de faire votre collage.

5. Visualiser le parcours

Dans un second temps, visualisez le parcours qui amène à cet objectif. Qu’aurez-vous à faire ? Que devrez-vous arrêter de faire ? Il y aura peut-être des étapes importantes ou des sacrifices nécessaires sur le chemin. Visualisez-les également et pensez aux éléments visuels qui pourraient représenter votre voyage. Pour chaque grande étape, identifiez les images et ressources à utiliser. Vous penserez peut-être à des projets annexes intéressants à réaliser sur le chemin (par exemple, le fait de s’entraîner pour un marathon peut amener l’opportunité de lever des fonds pour une association caritative importante pour vous).

Le plus souvent, le plus simple est de partir de la fin pour définir les étapes intermédiaires. Vous pouvez ainsi vous posez la question suivante à chaque étape : « Qu’est-ce qui devra être fait pour que cet étape puisse être atteinte ? ». Remontez le fil jusqu’à arriver à votre situation actuelle.

6. Complétez votre carte

Rassemblez toutes les images des étapes intermédiaires et organisez-les pour représenter votre parcours, du point de départ à l’arrivée. Ajoutez également les images correspondant aux sacrifices ou aux éléments à éviter, ou au contraire aux ressources que vous êtes susceptible de rencontrer en chemin.

7. Affichez votre carte

Une fois terminée, placez votre carte à un endroit visible pour vous remotiver et vous inspirer quand vous en aurez besoin. Si vous l’avez créée avec un logiciel, imprimez-la ou utilisez-la comme économiseur d’écran (ou fond d’écran) pour la voir quotidiennement.

 

Compléter votre carte

Si vous souhaitez ajouter plus d’écrit à votre carte, c’est possible. Vous pouvez par exemple ajouter une affirmation positive (au présent et personnelle) à côté du visuel de votre objectif ultime. Vous pouvez également dater votre carte au niveau des points de départ et d’arrivée pour vous donner des repères temporels. Laissez libre cours à vos envies, il faut que cette carte soit significative et esthétique pour vous.

Il est également possible d’écrire un court paragraphe au dos de votre carte au trésor. Celui-ci devra décrire votre vie une fois le but achevé, au présent. Pensez également à tout ce qui vous a permis d’arriver à cet objectif : exprimez de la gratitude dans ce paragraphe. Soyez précis, car il s’agit ici de coucher par écrit votre visualisation.

 

Un exemple de carte au trésor

Pour mieux vous rendre compte de l’aspect que peut prendre une carte au trésor, voici un exemple quelque peu allégé. Il concerne l’écriture d’un livre sur les thématiques du blog.

Carte au trésor sur l'écriture du prochain livre se-realiser

Bien sûr, votre carte pourra prendre une toute autre forme, avoir une esthétique très différente et comporter plus (ou moins) de détails. Laissez parler votre créativité et vos envies !

 

Pourquoi cela fonctionne-t-il ?

La visualisation est un outil puissant, dont les effets sur la motivation, les émotions, l’engagement et même les capacités physiques sont avérés. La carte au trésor, en s’appuyant sur ce phénomène, en exploite pleinement les avantages. Mais c’est aussi le fait d’être précis dans le parcours qui mène à l’objectif qui permet de rendre cet outil opérationnel. Savoir où l’on souhaite aller est essentiel. Savoir par quelles étapes il va falloir passer reste néanmoins indispensable. En combinant ces deux approches, la carte au trésor représente donc un outil très intéressant.

Par ailleurs, la représentation physique du parcours vers l’objectif est un rappel permanent des buts poursuivis. Cet amorçage, automatique et non conscient, a un effet mesurable sur les performances des individus1. Combinez cela à une définition précise et ambitieuse d’objectifs personnels associée à une planification stratégique et vous augmenterez vos chances de réussite2.

De manière plus « spirituelle », votre visuel peut aussi être une source d’inspiration. Prenez quelques minutes chaque jour pour vous focaliser sur votre carte. Pensez à ce que vous avez accompli et à la prochaine étape à atteindre dans votre voyage. Cela vous inspirera probablement de nouvelles idées et angles d’attaque pour atteindre votre objectif. En revanche, il ne s’agit pas pour autant d’avancer en ayant le nez collé à la carte en permanence (quand vous suivez votre GPS en voiture, si vous passez votre temps à regarder l’écran de votre smartphone en permanence, c’est la catastrophe assurée). C’est simplement un outil pratique qui diminue les risques de perdre son chemin tout en optimisant notre capacité à avancer en toute confiance.

La différence avec les tableaux de visualisation

La carte au trésor n’est pas un « vision board » (ou tableau de visualisation) qui permet de mettre un grand but en image. En effet, ce dernier outil est en réalité peu efficace, parce qu’il procède plus d’une représentation d’un fantasme que d’une d’une mise en image d’un objectif réel, précis et atteignable.

Dans l’approche de la carte au trésor, on visualise aussi le travail, les obstacles, le parcours. C’est là tout son intérêt. On ne se contente pas d’imaginer un but accompli et d’en tirer des bénéfices en termes de sensations avant même d’avoir commencé.

Toutes les visualisations ne se valent pas

Ainsi, se contenter d’une image positive et idéalisée du futur (ou d’un fantasme à ce sujet) ne fait que baisser la motivation de manière drastique à moyen-terme3. En effet, si les choses ne sont pas précises et atteignables, cela fera « goûter » au succès avant même d’avoir fait le premier pas, et sur le long-terme cela sera contre-productif.

L’importance de l’aspect réaliste et concret de la visualisation a été montré à plusieurs reprises dans des travaux de recherche. Une étude s’est par exemple intéressée aux étudiants et à leurs attentes professionnelles. Ceux qui imaginaient le job de leurs rêves avaient moins de chance de l’obtenir que ceux qui visualisaient où et comment ils comptaient candidater4. Il vaut donc mieux être précis et planifier pour tirer les fruits d’une visualisation.

Une autre recherche exposait régulièrement des femmes inscrites dans un programme de perte de poids à une image d’un idéal très mince. Elles avaient dans ce cas moins de chances d’atteindre leur objectif qu’un autre groupe exposé à une image plus réaliste. Cette dernière photot représentait un véritable soutien à la motivation, contrairement à la première5. Il est donc intéressant de s’appuyer sur une image de votre objectif pour vous motiver au quotidien. Mais celle-ci doit être bien calibrée, atteignable, et assortie d’un plan d’action efficace. La bonne image sans plan, ou un plan avec un objectif irréaliste mène à l’échec. C’est seulement en suivant une carte au trésor personnalisée, bien adaptée et précise qu’on met toutes les chances de son côté !

 

Conclusion

Même si l’outil de la carte au trésor peut vous paraître simpliste ou enfantin, c’est pourtant une technique efficace pour avancer. Laisser parler sa fibre créative et consacrer un temps à cet exercice permet en effet d’agir simultanément sur plusieurs plans. En travaillant à la fois le rationnel et le sensitif, vous activerez plusieurs leviers pour vous mobiliser dans vos projets. Et même si vous n’êtes pas un grand artiste, vous serez surpris de ce que vous pouvez produire en y consacrant un peu de temps.

Et n’oubliez pas, le « trésor » n’est jamais une fin en soi, mais une étape vers de nouveaux projets et de nouveaux objectifs. Le résultat sera nécessairement différent de ce que vous imaginez au départ, mais le plus important dans cette approche est sa faculté à vous mobiliser efficacement tout au long du processus. Créez votre vue d’ensemble, puis focalisez-vous sur le travail à accomplir avec l’esprit tranquille. Votre carte au trésor sera toujours à portée de main pour vous rassurer et vous aider à maintenir votre cap !

 

Références

  1. Latham, G. P., & Piccolo, R. F. (2012). The effect of context-specific versus nonspecific subconscious goals on employee performance. Human Resource Management, 51(4), 535-547.
  2. Locke, L. A., & Latham, G. P. (2002). Building a practically useful theory of goal setting and task motivation. American Psychologist, 57(9).
  3. Kappes, H. B., & Oettingen G. (2011). Positive fantasies aboutidealized futures sap energy. Journal of Experimental Social Psychology, 47(4), 719-729.
  4. Oettingen, G., & Mayer, D. (2002). The motivating function of thinking about the future: expectations versus fantasies. Journal of Personality and Social Psychology, 83(5), 1198-1212.
  5. Klesse, A. K., Goukens, C., Geyskens, K., & de Ruyter, K. (2012). Repeated exposure to the thin ideal and implications for the self: Two weight loss program studies. International Journal of Research in Marketing, 29(4), 355–362..
Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x