Livre "Atomic Habits" de James Clear

Voici la critique du livre sur les habitudes de James Clear : « Un rien peut tout changer » (« Atomic Habits » en version originale).

 

L’auteur

Photo de James Clear, l'auteur du livre

James Clear, l’auteur du livre « Un rien peut tout changer »

James Clear est un photographe américain. En dehors de cette activité, son travail est focalisé sur la création d’habitudes. Depuis fin 2012, il publie très régulièrement des articles à ce sujet. Il s’appuie en grande partie sur les travaux scientifiques pour développer une approche assez complète et accessible sur la mise en place d’automatismes et de routines. Son livre, publié en 2018, a été traduit en français en 2019.

 

Le contenu

Dans « Un rien peut tout changer », James Clear nous parle de la création d’habitudes en partant d’exemples concrets. Qu’il s’agisse de lui-même, du travail avec des personnes qu’il accompagne, d’expériences scientifiques ou de cas célèbres, chaque nouveau concept est introduit par une illustration qui facilite la compréhension des éléments développés. L’objectif du livre est d’aborder les quelques règles simples qui sous-tendent toutes les habitudes. Grâce aux outils proposés pour exploiter ces règles, le lecteur est en mesure de comprendre comment mettre en place des habitudes constructives, mais aussi comment déconstruire des habitudes néfastes.

Présentation du livre

Le livre « Un rien peut tout changer » s’articule autour de 5 parties comprenant 3 à 4 courts chapitres chacune. Chaque partie traite d’un thème central ou d’une « loi » concernant la création d’habitudes.

Les concepts sont abordés sous plusieurs angles, fournissant autant d’outils pour faciliter le travail sur les habitudes. On pourra ainsi travailler progressivement sur ses propres objectifs et habitudes au fil de la lecture du livre.

Si vous souhaitez mieux comprendre comment fonctionnent nos automatismes afin de transformer votre quotidien, ce livre est pour vous. Si vous êtes au contraire à la recherche d’une vision scientifique approfondie sur le sujet, vous serez très certainement déçu par la lecture de cet ouvrage. Afin de vous faire une idée plus précise voyons désormais les éléments essentiels à retenir du livre de James Clear.

1. Les petits changements qui ont un énorme impact

L’idée directrice de l’ouvrage est de montrer en quoi les habitudes constituent un levier central pour effectuer des changements massifs et pérennes dans sa vie. En effet, c’est l’accumulation de petits changements au fil du temps qui permettent de transformer le quotidien. James Clear souligne à quel point un objectif, même bien défini, ne saurait être suffisant sans un système permettant de faire des progrès. Ainsi, c’est à travers de petites habitudes habilement construites que les changements les plus significatifs ont lieu.

Par ailleurs, l’auteur souligne l’ancrage de l’identité dans les comportements. Comme la recherche l’a déjà largement démontré, l’action influence bien plus la pensée que l’inverse. Ainsi, la meilleure manière de changer qui nous sommes est d’agir plutôt que d’essayer de transformer sa vision du monde de manière abstraite. Les nouvelles habitudes mises en place constitueront alors des « preuves d’identité » répétées qui changeront progressivement l’image que l’on a de soi.

Enfin, créer des habitudes – et donc des automatismes – nécessite une répétition suffisamment fréquente. Pour ce faire, il faut impérativement comprendre et respecter les règles présentées dans la suite de l’ouvrage.

2. Rendre les comportements évidents

Pour créer une nouvelle habitude, il faut tout d’abord que le comportement visé soit « évident ». Pour ce faire, plusieurs approches complémentaires existent :

  • Faire la liste de ses habitudes quotidiennes. On commence par lister tous les comportements automatiques que l’on exécute au quotidien. Dans un deuxième temps, on évalue chacun d’entre eux. Sont-ils respectivement constructifs, contre-productifs ou neutres ? Le fait de prendre conscience des choses est un premier pas pour modifier ses habitudes.
  • Créer un contexte déclencheur précis. Pour faciliter la mise en place d’habitudes, il est nécessaire de définir un moment et un lieu précis qui vont systématiquement déclencher le comportement qu’on cherche à rendre habituel. On peut aussi associer la nouvelle habitude à une habitude déjà en place pour faciliter son adoption.
  • Travailler son environnement est indispensable. Afin de rendre les « bonnes » habitudes inévitables et les « mauvaises » habitudes difficiles à mettre en œuvre, il est essentiel de travailler sur son environnement. Réorganiser son bureau pour faciliter le travail, créer des espaces pour chaque activité, sortir ses affaires de sport la veille pour le lendemain matin, ranger la télécommande de la télé pour la rendre difficile d’accès sont autant de stratégies pour faciliter ou compliquer certains comportements.

Dans cette seconde partie, l’auteur cherche donc à poser les bases d’un système qui évite de trop s’appuyer sur la volonté, la motivation et le self-contrôle. En effet, nous savons tous d’expérience que cela n’est pas viable à moyen-terme.

3. Rendre les comportements visés attrayants

Pour faciliter la mise en place d’une habitude, James Clear nous invite à la rendre attrayante en y associant un comportement qui nous apporte de la satisfaction. On commencera alors par le comportement plus difficile (la nouvelle habitude) qui sera posé comme condition pour réaliser le comportement plaisant.

Dans cette section, l’auteur insiste aussi sur les relations sociales dans la mise en place d’habitude. Avoir des amis qui partagent les mêmes activités, ou faire partie d’un groupe qui a déjà adopté les automatismes que l’on cherche à mettre en place sont des éléments de motivation puissants pour maintenir de « bonnes » habitudes.

James Clear nous invite aussi à questionner nos habitudes actuelles en nous intéressant à leur motivation sous-jacente. Qu’est-ce que l’on recherche à travers une cigarette, une collation ou une session de « binge watching » sur Netflix ? C’est en identifiant ce désir profond qu’on pourra trouver des alternatives plus constructives et productives pour y répondre.

4. Rendre les choses simples

Les habitudes sont avant tout une question de répétition et de fréquence, plutôt que de durée. Plutôt que de s’interroger sur le nombre de jours nécessaires à la mise en place d’une habitude, il vaut mieux chercher à identifier le nombre de répétitions indispensables pour transformer un comportement en automatisme. Le plus important est la fréquence de pratique. Et pour pratiquer souvent, il faut que celui-ci soit le plus simple possible. C’est ce qui garantit les progrès à long-terme. Quand les choses seront bien intégrées, il sera alors temps d’augmenter la difficulté pour continuer à progresser.

Le but est ainsi de créer un environnement où le fait de faire la bonne chose devient une évidence. Créer de meilleures habitudes consiste en effet en grande partie à réduire la friction associée aux bonnes habitudes et à augmenter la friction liée aux mauvaises.

Une façon efficace de procéder consiste à limiter toute nouvelle habitude à de 2 minutes maximum. Cela signifie que chaque nouveau comportement qu’on cherche à automatiser ne doit pas excéder cette durée. L’objectif est d’abord d’automatiser cette petite chose avant de pouvoir s’appuyer dessus pour aller plus loin. Il faut standardiser avant d’optimiser.

Enfin, on peut s’engager auprès des partenaires pour favoriser la mise en place des « bonnes » habitudes. De cette manière, lorsqu’on ne tient pas ses engagements, les conséquences deviennent beaucoup plus visibles et rebutantes, parce que d’autres personnes sont impliquées.

« D’une certaine manière, chaque habitude n’est qu’un obstacle entre soi et le résultat qu’on cherche à obtenir. […] En réalité, on ne veut pas l’habitude en tant que telle. Ce qu’on veut vraiment c’est le résultat que procure l’habitude. »

(Un rien peut tout changer, p.152)

 

5. Rendre les choses satisfaisantes

Dans notre environnement moderne, le retour sur investissement d’un comportement est souvent différé. Qu’il s’agisse du travail, des relations, de comportements sportifs ou alimentaires, les conséquences sont rarement immédiates. Or, c’est aux conséquences directes que nous sommes le plus sensibles. C’est pour cela qu’il nous arrive de manger avec excès ou encore de fumer quand on est stressé.

Vous remarquerez à ce propos que les « mauvaises » habitudes ont très souvent des conséquences positives à très court terme et des conséquences négative à long-terme. Pour les « bonnes » habitudes, c’est plutôt l’inverse. L’objectif de la personne qui cherche à changer ses comportements sera donc d’associer une satisfaction, une « récompense » secondaire, à une habitude naissante. Cela est crucial, surtout dans la phase de démarrage. Par la suite, c’est la nouvelle identité forgée à force de répétitions qui maintiendra l’automatisme en place.

Et ceci ne nécessite pas forcément de stratégies complexes. Le simple fait de suivre ses progrès, en cochant une case sur un calendrier par exemple, peut ainsi être un relai efficace de motivation. Ceci permet de créer un signal visuel incitant à agir, de soutenir la motivation (parce qu’on n’a pas envie de « casser » sa série), et procure une satisfaction immédiate à chaque fois qu’on enregistre l’habitude en question.

 

Le format

Ce livre, avec ses chapitres courts et efficaces, permet de comprendre aisément en quoi la mise en place d’habitudes nécessite d’élaborer un système efficace. Avec ses outils concrets, ses exemples pertinents, ses illustrations scientifiques et ses schémas, l’ouvrage est très facile à lire et invite réellement à l’action.

Il est en outre très facile de travailler à de nouvelles habitudes grâce aux outils apportés, ainsi qu’aux résumés réguliers qui émaillent le livre.

 

En conclusion

Ouvrage très digeste et efficace à la portée de tous les lecteurs, « Un rien peut tout changer » de James Clear est un excellent manuel sur le sujet des habitudes. Si certains regretteront parfois le survol de certains sujets de fond, il y trouveront néanmoins de quoi démarrer un travail concret sur les habitudes. Ce livre constitue à la fois une introduction très accessible sur le sujet, mais également un guide pratique pour transformer rapidement son quotidien. La lecture de l’ouvrage est donc très aisée et agréable, tout en étant axée sur le concret.

Alors si vous souhaiter optimiser votre quotidien et atteindre de nouveaux objectifs grâce aux habitudes, n’hésitez pas à prendre quelques heures pour lire cet ouvrage très efficace !

Où trouver le livre?

Vous trouverez ce livre facilement en version kindle ou en version brochée. La version kindle reste la plus économique.

Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x