fbpx

Certaines croyances et visions du monde guident nos comportements et orientent notre manière d’interpréter les événements. Ce qu’on appelle les « valeurs » s’expriment dans n’importe quelle situation : au travail, entre amis, pendant les loisirs…

Les valeurs constituent à la fois une boussole et un ensemble de filtres qui nous servent de guide au quotidien. Dans une approche de développement personnel ou professionnel, se questionner sur le sujet est une démarche plutôt intéressante pour se recentrer et ajuster ses projets.

 

Comment définir les valeurs ?

Les valeurs sont à l’origine de ce qui est désirable pour chacun1, elles nous orientent vers certains objectifs plutôt que d’autres. Elles ne sont toutefois pas toujours actives de manière importante. En effet, une même valeur se décline dans différentes situations et contextes de manière plus ou moins marquée.

Par ailleurs, les valeurs constituent de véritables critères d’évaluation pour décider de ce qui est bon ou pas pour nous et pour les autres. Bien sûr, nous ne nous y référons pas de manière consciente au quotidien. C’est uniquement quand un conflit entre des actions et nos valeurs survient qu’on les mobilise consciemment1. Il arrive également que plusieurs de nos valeurs soient difficiles à concilier dans une situation donnée. C’est pourquoi ces dernières sont organisées de manière hiérarchique pour chaque individu.

Les caractéristiques des valeurs

Selon la recherche, on peut résumer les choses en disant que les valeurs2,3 :

  • Sont des croyances importantes pour nous
  • Font référence à des buts désirables
  • Ne sont pas liées à une situation ou un domaine spécifique
  • Servent de normes pour évaluer les situations, comportements, personnes, etc.
  • Forment un système organisé hiérarchiquement
  • Ont une influence dont nous n’avons pas conscience sur nos comportements

Résumé avec icônes des 4 fonctions des valeursLes 4 fonctions des valeurs

Les valeurs remplissent par ailleurs certaines fonctions, qui jouent un rôle essentiel au quotidien. En fonction de nos valeurs, nos comportements et décisions ne seront pas les mêmes2. En clair, les valeurs1 :

  • Orientent le comportement. Ce que nous faisons (fonction d’orientation).
  • Expliquent les comportements effectués. Pourquoi nous les avons faits (fonction d’explication).
  • Permettent de s’auto-évaluer, d’évaluer les autres et les évènements (fonction d’évaluation).
  • Dirigent notre attention et notre perception (fonction de perception).

Lien entre valeurs et besoins

Enfin, chaque valeur trouve ses sources dans un ou plusieurs besoins universels2 :

  • Les besoins de l’individu en tant qu’organisme biologique
  • Le besoin d’interactions sociales coordonnées (aspect interindividuel)
  • La survie et le besoin en bien-être des groupes (aspect collectif)

 

Les valeurs selon la recherche scientifique

Depuis la première théorie scientifique des valeurs élaborée en 19923, des évolutions du modèle on vu le jour. Aujourd’hui, on est capable d’identifier et de mesurer 19 valeurs universelles2. Celles-ci, lorsqu’on les décline culturellement et individuellement, permettent de classifier toutes les valeurs spécifiques identifiables dans n’importe quel contexte.

Commençons par les grandes catégories de valeurs, avant de lister les 19 valeurs universelles. Selon Schwartz et ses collègues, qui travaillent depuis 30 ans sur le sujet3, les valeurs s’organisent autour de 2 dimensions, ou continuums2,4 :

  • Une première dimension qui oscille entre :
    • L’ouverture au changement, dont l’objectif est la croissance personnelle, la stimulation, le progrès.
    • Le conservatisme, qui cherche plutôt la conformité, la tradition et la préservation du statut quo, tout en évitant l’anxiété.
  • Une seconde dimension qui possède les deux pôles suivants :
    • Le dépassement de soi, tourné vers l’atteinte de résultats collectifs et la défense de l’intérêt d’autrui
    • La croissance personnelle, tournée vers l’atteinte de résultats et la défense d’intérêts personnels.

Toutes les valeurs peuvent être situées en fonction de ces deux dimensions bipolaires.

Le modèle des 19 valeurs universelles

Commençons par souligner que si chaque valeur identifiée par la recherche se distingue bien des autres, toutes les valeurs entretiennent des relations entre elles. Ainsi, plutôt que de considérer chaque valeur comme une dimension séparée, il faut envisager ces 19 valeurs universelles comme une palette de couleur. C’est pourquoi la recherche les représente habituellement en les répartissant sur un cercle.

Voilà les 19 valeurs identifiées par la recherche accompagnées de leur définition2 :

  1. Autodétermination de la pensée : liberté de cultiver ses propres idées et capacités.
  2. Autodétermination des actions : liberté de déterminer ses propres actions.
  3. Stimulation : excitation, nouveauté et changement.
  4. Hédonisme : plaisir et gratification sensuelle.
  5. Réalisation : succès selon les normes sociales.
  6. Pouvoir-dominance : pouvoir par l’exercice d’un contrôle sur les gens.
  7. Pouvoir-ressources : pouvoir par le contrôle des ressources matérielles et sociales.
  8. Image publique : sécurité et pouvoir en maintenant son image publique et en évitant l’humiliation.
  9. Sécurité-personnel : sécurité dans l’environnement immédiat.
  10. Sécurité-société : sécurité et stabilité dans la société.
  11. Tradition : maintenir et préserver les traditions culturelles, familiales ou religieuses.
  1. Conformité-règles : respect des règles, lois et obligations formelles.
  2. Conformité interpersonnelle : éviter de bouleverser ou de blesser les autres.
  3. Humilité : reconnaître son insignifiance lorsqu’on prend du recul et qu’on considère les choses de manière large.
  4. Bienveillance-soins : être une personne dévouée qui prend soin du bien-être des membres de son groupe d’appartenance.
  5. Bienveillance-fiabilité : être un membre fiable et digne de confiance dans son groupe d’appartenance.
  6. Universalisme-préoccupation : engagement envers l’égalité, la justice et la protection de tous.
  7. Universalisme-nature : préservation de l’environnement naturel.
  8. Universalisme-tolérance : acceptation et compréhension de ceux qui sont différents de soi-même.

Représentation sous forme de cercle du continuum des 19 valeurs universelles

 

Les traits de personnalité et les valeurs

À la lecture de la description des valeurs, on peut bien sûr se poser la question du lien entre celles-ci et des traits de personnalité. Il existe bien sûr des liens significatifs entre les valeurs et les traits de personnalité4. La recherche a toutefois démontré qu’il s’agissait bien de deux choses différentes4 :

  • Traits de personnalité. Descriptions des gens en termes de schémas de comportements, de pensées et d’émotions relativement stables.
  • Valeurs personnelles. Buts de vie relativement stables qui guident les perceptions, jugements et comportements des individus. Les valeurs sont organisées en hiérarchies personnelles selon leur importance.

Ainsi, les traits de personnalité décrivent la manière dont les individus ont tendance à penser, à se comporter et à ressentir les choses. Elle sont un résumé des réponses et comportements d’une personne. Les valeurs expriment à l’inverse les motivations d’une personne, motivations qui peuvent se refléter dans les comportements, mais pas nécessairement. On peut considérer quelque chose comme important et le valoriser sans pour autant agir et incarner cette valeur via des actes. On peut ainsi valoriser la créativité (qui s’appuie sur la valeur « stimulation »), sans faire preuve de comportements créatifs.

Par ailleurs, les valeurs sont cognitives de manière inhérente. C’est-à-dire qu’elle font référence au traitement de l’information, à la pensée). Les traits de personnalité, eux, ne relèvent pas nécessairement du cognitif. Certains aspects de la personnalité sont ainsi plus liés aux émotions et aux actions.

Lien entre valeurs et forces

Si vous vous intéressez quelque peu aux forces de caractère, qui est une approche positive de la personnalité, le lien avec les valeurs peut là encore sembler évident. Les forces sont généralement associées à des vertus, qui sont exprimées par les forces. En réalité, les vertus incarnent des valeurs grâce aux forces, mais uniquement quand les comportements liés deviennent habituels5. Ainsi, certaines valeurs peuvent se manifester de manière assez évidente via certaines forces5 :

  • Pouvoir : force de leadership
  • Réalisation : force de persistance
  • Conformité : force d’autorégulation

Bien sûr, en fonction de la manière dont on utilise telle ou telle force, celle-ci correspondra plus ou moins bien à l’expression de telle ou telle valeur. Les forces peuvent toutefois servir de mécanisme psychologique pour lier les valeurs à des comportements et des conséquences sociales positives6. À l’heure actuelle, il n’existe pas de correspondance précise ou figée entre les forces et les valeurs. Mais il ne s’agit encore une fois que d’un lien, d’une connexion. Comme pour les traits de personnalité d’une manière large, il s’agit bien de deux concepts distincts6.

 

Évaluer ses valeurs

L’objectif des chercheurs spécialistes des valeurs était également  de construire un outil pour les mesurer. Dans sa version initiale, le questionnaire des valeurs personnelles distinguait 10 valeurs. Dans sa dernière version, il permet d’en identifier 192. Le site québécois Psychomedia propose une version francophone gratuite qui vous permettra d’identifier vos valeurs principales et de vous situer par rapport à la population générale.

Pour le passer, je vous invite à vous rendre sur ce lien.

N’oubliez pas d’enregistrer la page de résultats afin de pouvoir accéder à ces derniers ultérieurement.

Cette évaluation des valeurs ne constitue bien entendu qu’une première étape pour réfléchir à vos priorités. Vos résultats peuvent également servir de base d’échange avec un conjoint, des amis, un coach, etc. Dans une réflexion sur le but dans la vie ou le sens au travail, le fait de partir de ses valeurs peut aussi être une bonne manière de mettre des mots sur les choses. L’avantage du questionnaire de Schwartz est qu’il permet d’avancer à partir d’une nomenclature claire, afin de voir comment celle-ci se décline au quotidien dans nos perceptions, interprétations, choix et comportements.

 

Conclusions

Les valeurs sont la base de notre vision du monde et guident nos comportements. Prendre le temps d’y réfléchir de temps à autres n’est jamais une mauvaise chose. D’ailleurs, identifier ses valeurs permet aussi plus facilement d’identifier et de comprendre les conflits de valeurs qui peuvent exister entre nous et les autres. L’approche des valeurs constitue par ailleurs un bon guide pour faire certains choix relationnels difficiles.

Même si nous n’avons pas vocation à faire le point sur nos valeurs au quotidien, il est important de les identifier pour se les approprier. C’est aussi de cette manière qu’on peut aligner ses comportements et ses choix avec ses convictions, ou que l’on peut identifier des sources de mal-être au travail ou dans des relations.

Aussi, n’hésitez pas à consacrer quelques minutes à ce travail de temps à autres (tous les 2 à 3 ans par exemple). Cela constitue une bonne pratique et permet de réaligner ses projets avec ses convictions profondes, ce qui a tendance à générer de l’énergie et de la motivation. Il serait dommage de s’en priver !

 

Références

Voir les références
  1. Paquet, A., & Fenouillet, F. (2020). Gentillesse et bienveillance comme ressources psychologiques. Sciences & Bonheur, 5, 27‑43.
  2. Schwartz, S. H., Cieciuch, J., Vecchione, M., Davidov, E., Fischer, R., Beierlein, C., Ramos, A., Verkasalo, M., Lönnqvist, J.-E., Demirutku, K., Dirilen-Gumus, O., & Konty, M. (2012). Refining the theory of basic individual values. Journal of Personality and Social Psychology, 103(4), 663‑688.
  3. Schwartz, S. H. (1992). Universals in the Content and Structure of Values : Theoretical Advances and Empirical Tests in 20 Countries. In Advances in Experimental Social Psychology (Vol. 25, p. 1‑65). Elsevier.
  4. Parks-Leduc, L., Feldman, G., & Bardi, A. (2015). Personality Traits and Personal Values : A Meta-Analysis. Personality and Social Psychology Review, 19(1), 3‑29.
  5. Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Character strengths and virtues : A handbook and classification. American Psychological Association ; Oxford University Press.
  6. Lavy, S., & Benish-Weisman, M. (2021). Character Strengths as “Values in Action” : Linking Character Strengths With Values Theory – An Exploratory Study of the Case of Gratitude and Self-Transcendence. Frontiers in Psychology, 12, 576189.

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Aperçu du livre "Plus efficace & plus heureux" avec commentaires

1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x