fbpx

Atteindre un certain équilibre au quotidien est loin d’être évident. Il arrive qu’on se focalise uniquement sur certains aspects, alors que d’autres, tout aussi importants, sont négligés. Nos besoins psychologiques (besoin d’autonomie, de connexion aux autres, de  compétence…) peuvent ainsi être entamés par les responsabilités et les occupations du quotidien1. On peut trop prioriser son travail, faire passer sa famille avant sa relation de couple ou encore privilégier ses finances au détriment du reste. Œuvrer à une certaine harmonie dans la vie est pourtant essentiel pour le bien-être et l’épanouissement personnel.

Les déséquilibres sont bien sûr parfois des passages obligés. Pour atteindre certains objectifs, il peut être nécessaire de mettre entre parenthèse les loisirs, la famille ou le travail pendant quelques semaines ou mois.  Il reste néanmoins indispensable d’équilibrer l’ensemble des domaines qui constituent notre existence d’une manière générale.

 

Faire le tour des domaines de vie

Pour retrouver une certaine harmonie, il faut commencer par identifier les différents éléments, les « domaines de vie » , qui doivent être équilibrés. Grâce à des décennies de recherches2,3 et de pratique sur le terrain, il est possible déterminer ce qui joue un rôle central dans l’épanouissement personnel, la satisfaction et le bonheur. Même si les classifications varient, la plupart des travaux s’arrêtent ainsi au 8 domaines suivants.

Environnement physique

Cette dimension concerne l’environnement dans lequel on évolue. Elle regroupe les besoins basiques (ex : besoin de sécurité) et les aspects relatifs au confort du cadre de vie immédiat (logement, accès au soins, transports, etc.).

Santé

On retrouve ici tout ce qui correspond à l’hygiène de vie et à l’activité physique. L’absence de douleurs chroniques, la santé globale et le sommeil font notamment parti des éléments qu’on peut classer dans cette catégorie.

Finances

Ce domaine concerne l’aspect pécuniaire, mais pas nécessairement la quantité d’argent que l’on gagne en tant que tel. L’essentiel est plutôt d’avoir des finances qui permettent de vivre une vie équilibrée et agréable selon nos propres critères.

Travail

Il s’agit ici de toutes les activités relatives au domaine professionnel. Exercer une profession ou un métier n’implique pas nécessairement une rémunération. Il faut donc considérer cette dimension indépendamment de la précédente.

Développement personnel

Cette dimension correspond à la valeur que l’on s’accorde et à la manière dont on « investit » son propre développement. Que fait-on pour progresser, s’améliorer, apprendre de nouvelles choses ? Que fait-on pour
« grandir » en tant qu’individu ?

Amour et famille

Cette catégorie regroupe les relations de couple, mais aussi les liens de filiation. On peut donc y inclure les relations aux parents. Chez un adulte, cela a toutefois une incidence moindre sur la satisfaction dans la vie. La vie sexuelle, incluse dans cette dimension, est parfois classée à part dans la recherche car elle a un effet indépendant sur le bien-être.

Loisirs

Il s’agit de toutes les activités effectuées « pour le plaisir ». Celles-ci sont évidemment très variables d’un individu à l’autre.

Amis et vie sociale

Il s’agit ici autant des relations amicales fortes que de la
« socialisation » au sens large (interactions avec des inconnus, nouvelles rencontres, etc.).

 

Qu’est-ce que la roue de satisfaction dans la vie ?

Exemple en couleurs de la roue de satisfactionFaire un bilan pour se situer en termes d’équilibre de vie passe donc par une analyse approfondie de ces différentes dimensions. Plutôt que de se lancer dans une introspection large qui peut vite devenir floue ou contre-productive, on peut s’appuyer sur divers outils. La roue de satisfaction dans la vie, très utilisée en coaching et en psychothérapie, est un support idéal pour faire ce travail. Elle permet en effet d’identifier facilement des priorités. De plus, en quantifiant les choses, on prend conscience du chemin à parcourir. Ceci peut générer une véritable motivation au changement. C’est enfin une excellente méthode pour identifier les sources de stress et mieux les gérer4.

En complétant votre roue, vous disposerez donc d’un aperçu de votre bien-être et de votre satisfaction dans la vie à un instant donné. Ce travail vous permettra de préciser un peu plus les choses par rapport aux évaluations scientifiques plus globales du bonheur déjà présentées sur le blog. En effet, une fois cet exercice réalisé, vous serez en mesure de vous fixer des objectifs précis pour progresser dans votre quête d’épanouissement. Ce véritable support à la réflexion et à l’action peut de surcroît être utilisé à de multiples reprises pour mesurer les progrès sur le long-terme.

D’une manière générale, les différentes versions de la roue de satisfaction dans la vie (appelée aussi roue du succès ou roue d’équilibre) contiennent entre 8 et 10 catégories, qui se concentrent autour des éléments cités plus haut.

 

Comment utiliser cet outil ?

Pour générer votre propre roue de satisfaction, rien de plus simple. Il suffit de passer en revue les différentes catégories listées et d’inscrire un score entre 1 et 10 pour chacune d’entre elles. Ce score représentera le niveau actuel de satisfaction dans le domaine en question. À la fin, vous distinguerez alors clairement les domaines de vie qui satisfont vos besoins et vous rendent heureux de ceux qui sont source d’insatisfaction.

Si votre roue n’est pas parfaitement lisse, cela est tout à fait normal. Cet exercice produit souvent un résultat accidenté. Il est même plutôt rare que l’ensemble soit harmonieux en termes de niveaux. L’intérêt est ici justement d’identifier les domaines qui ont besoin d’amélioration afin de les développer. On prolonge d’ailleurs généralement le travail de la roue de satisfaction avec une séance de fixation d’objectifs.

Dans la perspective d’un travail au long cours, je vous invite à conserver l’historique de vous roues. Vous disposerez ainsi non seulement d’une trace fiable de l’évolution de votre satisfaction dans la vie, mais aussi d’un moyen de mesurer l’impact global qu’a l’atteinte d’objectifs sur votre épanouissement personnel. Utiliser cet outil à intervalles réguliers permet également de prendre conscience d’éventuels changements de priorités en fonction des circonstances et des efforts fournis.

Pour vous assurez de tirer le maximum de la roue de satisfaction, je vous propose plus précisément de suivre les 6 étapes ci-dessous.

1. Découvrez la roue de satisfaction

Commencez par télécharger la fiche-outil de cet article, ou procurez-vous une autre version de la roue de satisfaction dans la vie. Prenez le temps de bien faire le tour des catégories et de ce qu’elles impliquent. N’hésitez pas à ajouter des éléments au sein d’une catégorie existante, ou à créer votre propre schéma. Un modèle de roue pouvant contenir jusqu’à dix catégories est proposé dans la fiche-outil.

2. Faites votre évaluation

Grisez chaque section en fonction du score que vous lui attribuez. Un score de 1 signifie que vous n’êtes pas du tout satisfait et un score de 10 implique une satisfaction totale. Notez également quelques éléments sur votre contexte actuel (professionnel, personnel, etc.). Ceci vous permettra de resituer les circonstances de remplissage de votre roue dans quelques mois.

3. Analysez votre roue de manière globale

Regardez la forme globale de votre roue et analysez votre équilibre de vie. Tentez de répondre aux questions suivantes :

  • Quand vous regardez la forme globale de la roue, comment vous sentez-vous ? Si vous deviez avancer dans un véhicule possédant ce type de roue, le voyage serait-il confortable ?
  • Que voudriez-vous changer dans la forme de votre roue ?
  • Qu’est-ce qui vous surprend le plus ?
  • À quoi ressemblerait un score maximal général ? Quel serait votre ressenti dans ce cas ?
  • Quelle catégorie voudriez-vous améliorer le plus ? Avec quelle catégorie voudriez-vous commencer votre travail ?
  • Actuellement, comment passez-vous votre temps dans chaque domaine ?
  • Que devez-vous améliorer de manière générale pour augmenter votre score dans chaque section ?
  • Quelles actions simples auraient l’impact le plus significatif sur votre satisfaction générale ?
  • Existe-t-il une action unique pourrait améliorer le score de plusieurs domaines ?

4. Analysez chaque section

Après le travail d’analyse général, il est intéressant de se pencher plus précisément sur chaque catégorie. Posez-vous les questions suivantes pour chaque domaine :

  • Pourquoi cette section requiert-elle mon attention ?
  • Que faudrait-il pour augmenter ma satisfaction d’un point dans cette section ?
  • À quel point suis-je équilibré(e) dans cette zone ?
  • Pourquoi me suis-je attribué ce score ?
  • Y a-t-il quelque chose de manquant qui altère mon score dans ce domaine ?
  • Y a-t-il quelque chose qui pourrait ajouter de la valeur à ce domaine de vie et modifier mon score ?

Regardez également s’il existe des liens plus étroits entre certaines catégories spécifiques.

5. Identifiez les actions à effectuer

À cet étape, on cherche à favoriser le passage à l’action. Pour chaque catégorie, réfléchissez à une activité qui pourrait changer votre niveau de satisfaction. S’il cette action relève d’un projet suffisamment complexe, prenez le temps de définir vos objectifs et de planifier précisément les choses.

Notez bien que chaque action, une fois complétée, doit ajouter des points au score global de la roue de satisfaction et non retirer des points d’une section pour les ajouter à une autre.

6. Révisez votre roue

Après avoir mis en place les actions identifiées, vous pourrez revenir à cet exercice. Après quelques semaines ou mois, complétez à nouveau une roue de satisfaction pour mieux mesurer l’impact des actions mises en place. En vous appuyant sur les notes de votre précédente roue, vous pourrez comparer plus objectivement les choses. En effet, nous changeons souvent d’exigences quand les choses s’améliorent. Aussi, en procédant de la sorte, vous verrez plus facilement si un « 5 » d’hier dans tel domaine est équivalent à un « 5 » d’aujourd’hui. Gardez cependant bien à l’esprit que le processus est plus important que la finalité : des circonstances diverses et variées viendront toujours perturber l’équilibre.

 

Une fiche-outil pour vous aider

Afin de simplifier votre travail j’ai préparé une fiche-outil qui vous propose plusieurs versions de la roue de satisfaction à imprimer. Vous y retrouverez également un exemple de roue complétée ainsi que les consignes détaillées pour remplir et analyser votre roue.

Aperçu de la fiche de la roue de satisfaction dans la vie

Téléchargez la fiche-outil de la roue de satisfaction dans la vie

Quelques applications pour faire votre évaluation

Sachez qu’il existe des applications, le plus souvent en anglais, pour réaliser cet exercice sur smartphone. En voici quelques unes :

Même lorsque vous utilisez des applications, ne vous contentez pas de remplir votre roue. En effet, si le fait de réaliser le schéma est une étape importante, c’est surtout l’analyse et l’action qui en découlent qui permettent d’avancer. Toutes les étapes de la démarche sont complémentaires et constituent un tout cohérent.

 

D’autres manières d’utiliser cet outil

Il existe de nombreuses variantes de cet exercice, et des façons alternatives de s’en servir. On peut par exemple matérialiser ses projets d’amélioration dans telle ou telle section en traçant une ligne d’objectifs. Cette dernière peut également représenter les marges de progression facilement exploitables à un instant T.

On peut par ailleurs aussi utiliser cette roue en la personnalisant pour des problèmes ou des domaines spécifiques :

  • Au travail. La roue concernera alors un projet particulier, avec ses composantes (équipe, relation clients, concentration, plaisir, etc.). Identifiez dans ce cas 6 à 10 domaines importants pour réaliser ce projet spécifique et construisez votre roue.
  • Formation. Lorsqu’on étudie ou qu’on prépare une qualification ou un concours, il peut être intéressant d’identifier les domaines qui comptent le plus dans cette démarche.
  • Famille. Un travail sur son couple ou sur l’éducation des enfants peut s’enrichir de ce type d’exercice visuel.
  • Sources de stress. Il s’agit ici d’identifier les sources de stress principales puis d’évaluer à quel point celles-ci sont puissantes au moment présent.

Modifier la roue pour travailler ces différents domaines signifie qu’on n’évalue pas toujours la satisfaction, mais parfois d’autres aspects, qui relèvent des faits et/ou du ressenti. Dans ce cas il faudra toujours commencer par définir les sections pertinentes, de préférence en ne dépassant pas 10 éléments pour que cela reste gérable. Il s’agira ensuite de déterminer le critère unique qui servira de mesure dans chaque section. Cela peut être la satisfaction, le niveau de maîtrise, la qualité, l’intensité d’un ressenti, etc. On pourra dès lors répéter les étapes proposées plus haut avec quelques adaptations mineures.

 

Conclusions

Les déséquilibres dans la vie sont naturels, normaux. Il ne s’agit donc pas de vouloir les éviter en permanence, et à tout prix. Pour devenir un expert dans un domaine et réaliser certains projets, ils sont représentent même un passage obligé. Mais cela ne peut perdurer éternellement sans conséquences négatives sur l’épanouissement personnel. La roue de satisfaction dans la vie est un outil de visualisation qui permet justement de prendre le recul nécessaire pour éviter ce genre de désagréments. En analysant la situation à partir d’un tel schéma, il devient plus facile d’identifier les domaines qui requièrent notre attention et les leviers d’actions qu’il est possible d’activer. Quelle que soit votre situation, n’hésitez donc pas à utiliser la roue de satisfaction pour faire le point, ou à la personnaliser pour optimiser divers projets.

 

Références

  1. Ryan, R. M., & Deci, E. L. (2018). Self-determination theory: Basic psychological needs in motivation, development, and wellness. New York: The Guilford Press.
  2. Fugl-Meyer, A. R., Bränholm, I.-B., & Fugl-Meyer, K. S. (1991). Happiness and domain-specific life satisfaction in adult northern Swedes. Clinical Rehabilitation, 5(1), 25‑33.
  3. Loewe, N., Bagherzadeh, M., Araya-Castillo, L., Thieme, C., & Batista-Foguet, J. M. (2014). Life Domain Satisfactions as Predictors of Overall Life Satisfaction Among Workers: Evidence from Chile. Social Indicators Research, 118(1), 71‑86.
  4. Byrne, U. (2005). Wheel of Life. Business Information Review, 22(2), 123–130.

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Aperçu du livre "Plus efficace & plus heureux" avec commentaires

1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x