fbpx

Couverture du livre Design de vie de Bill Burnett et Dave Evans

Voici la critique du livre de Bill Burnett et Dave Evans consacré à l’application du processus créatif à la vie professionnelle.

 

Les auteurs

Bill Burnett et Dave Evans

Bill Burnett et Dave Evans, les deux auteurs du livre « Design de vie ».

Bill Burnett et Dave Evans sont tous deux designers et professeurs à Stanford. Ils enseignent depuis plus de 10 ans le programme « Designing your life » qui consiste à s’appuyer sur des méthodes de créativité pour travailler aux objectifs de vie. Leur focalisation se porte plus particulièrement sur l’orientation et les choix professionnels.

 

Le contenu

Ce livre expose l’approche de design de vie, ainsi que toutes les étapes et outils nécessaires pour l’appliquer au quotidien. En construisant leur méthode sur des éléments validés à la fois par la recherche scientifique et le terrain, les auteurs proposent des solutions assez différentes de celles que l’on retrouve habituellement dans le secteur professionnel. La psychologie positive est également mise à contribution par les Burnett et Evans.

Présentation du livre

Le livre est découpé en 11 chapitres qui emmènent le lecteur de sa situation actuelle à des changements pouvant être assez profonds, voire radicaux :

  1. Démarrer d’où on est
  2. Fabriquer une boussole
  3. S’orienter
  4. Sortir d’un blocage
  5. Dessiner ses vies
  6. Faire des prototypes
  1. Comment ne pas trouver de boulot
  2. Dessiner son job de rêve
  3. Choisir le bonheur
  4. L’immunité contre l’échec
  5. Bâtir une équipe

En combinant approche méthodologique, outils concrets et témoignages de personnes confrontées à des crises de vocation (que ce soit à l’université ou en cours de carrière), les auteurs nous offrent une approche précise, documentée, sérieuse et agréable à parcourir. Si vous avez besoin d’exemples concrets pour vous approprier une méthode, cet ouvrage devrait donc vous convenir. Si par ailleurs vous souhaitez mettre rapidement en application vos lectures, vous devriez là encore trouver votre bonheur.

Voyons maintenant quels sont les éléments principaux à retenir pour chaque partie du livre.

1. Le point de départ

Quel que soit le sujet pour lequel on compte utiliser ses compétences créatives, il est toujours nécessaire de commencer par un recadrage. En effet, pour explorer le champ des possibles et trouver des idées nouvelles, utiles et novatrices pour soi (et donc sortir des habitudes de pensée et des sentiers battus), il faut poser les problèmes de façon pertinente. Or, nous limitons souvent le champ des possibles à cause de préconceptions ou d’idées tenaces qui imposent un cadre restreint à notre réflexion. Un des recadrages les plus important évoqué par les auteurs concerne la place que l’on accorde à l’erreur. De fait, sans tentatives et erreurs, impossible d’aboutir à une solution qui nous convienne. En termes de recadrage, les partis pris suivants sont donc indispensables :

  • Être curieux
  • Essayer, passer à l’action
  • Recadrer les problèmes pour sortir des blocages
  • Se concentrer sur le processus plutôt que sur l’objectif final pour en tirer pleinement parti
  • Demander de l’aide et impliquer les autres dans ce processus

Avec cette nouvelle attitude, il s’agit ensuite de bien identifier le contexte de départ. Pour ce faire, il faut différencier deux types de problèmes :

  • Les « problèmes gravitaires » . Ce sont les problèmes contre lesquels on ne peut rien faire : lois de la physique, statut actuel d’une activité X dans telle société, etc.
  • Les « problèmes compliqués » . Ces derniers ne sont pas indépassables, mais exigent des efforts et des sacrifices.

Une fois les différents problèmes bien identifiés, l’objectif sera de procéder à une autoévaluation afin de savoir où l’on se situe. Les auteurs proposent ici de réaliser un tableau de bord sur 4 grands domaines : santé, travail, jeu et amour. Pour ceux qui souhaitent rentrer plus dans le détail, sachez que l’exercice de la roue de satisfaction dans la vie peut également jouer ce rôle. À partir de cette réflexion, il devient possible de structurer par écrit la conception que l’on a du travail, mais aussi de la vie. On dispose alors d’un point de départ et d’une boussole pour avancer.

Enfin, Bill Burnett et Dave Evans proposent au lecteur de tenir un journal des bons moments pour approfondir l’analyse du point de départ. Il s’agit d’un carnet de bord permettant d’identifier les activités qui nous procurent de l’énergie, de l’engagement, voire du flow.

2. Eplorer les possibles

schéma résumé du cycle de la méthode de design de vie de Burnett et EvansCeux qui connaissent déjà les approches créatives le savent : pour avoir de bonnes idées, il faut en avoir beaucoup. Il ne s’agit pas d’avoir LA bonne idée. Une idée brute n’est en effet jamais immédiatement utilisable et aboutie. C’est le nombre qui permet d’avoir des idées originales, puis de réaliser des combinaisons pour construire des solutions pertinentes. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à consulter cet article sur le processus créatif.

En s’appuyant sur les cartes mentales, la visualisation et la construction de projets et d’objectifs, les auteurs de « Design de vie » nous proposent d’avancer progressivement de notre situation actuelle à un choix entre plusieurs vies potentielles. Il s’agit de se projeter pleinement dans des scénarios de vie qui captivent notre intérêt, puis de les évaluer pour avancer vers les prochaines étapes. C’est ce qui permet de passer à la phase de prototypage qui peut prendre diverses formes. Rencontrer d’experts ; entretiens avec des personnes aux parcours similaires à ceux que l’on souhaite explorer ; test d’un métier ou d’une activité sur une journée (en suivant un professionnel par exemple)… En clair, tout ce qui permet de confronter ses idées au réel pour savoir si le type de profession envisagée peut réellement nous convenir.

Tout cela est lié au fait que toute passion se construit en essayant des choses. Personne n’est passionné de naissance par la peinture, la guitare ou la mécanique. Comme nous avons tous de multiples centres d’intérêts, la meilleure façon de trouver ce qu’on a réellement envie de faire consiste à créer des prototypes de vie et à les essayer.

3. Trouver un emploi dans le contexte contemporain

Quelles que soient nos découvertes sur le terrain, il faut toutefois garder à l’esprit que le « job idéal » pour un individu donné n’existe pas quelque part « dans la nature ». Il se construit dans un contexte, et nécessite de faire des compromis. Cependant, même s’il n’est pas parfait, il peut l’être suffisamment pour nous satisfaire grandement pendant une période de notre vie. Quand cela n’est plus le cas, il suffit de redessiner à nouveau son avenir professionnel pour avancer.

Comme notre job idéal ne vous attend pas quelque part, il est donc nécessaire de le fabriquer en collaboration avec son employeur et/ou ses clients. Autre aspect d’importance, Burnett et Evans indiquent que seulement 20% des emplois disponibles aux USA sont publiés sur Internet. Même si nous n’avons pas de chiffres précis pour la France, plusieurs analystes estiment que le marché « caché » de l’emploi représenterait près de 70% du marché global ! La construction d’un réseau, notamment via des « conversations prototypes » (explorer les domaines qui vous intéressent via des entretiens avec des professionnels), est donc indispensable pour accéder à de nombreux postes.

Une fois vos objectifs professionnels définis, il s’agit donc plutôt de rechercher les possibilités d’activité de manière naturelle et organique en intégrant les réseaux professionnels qui suscitent votre enthousiasme.

4. Intégrer l’approche du design de vie

Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes amenés à vivre plusieurs vies professionnelles. La démarche du design de vie n’est donc pas à aborder comme une expérience ponctuelle, mais comme un processus à intégrer dans ses habitudes professionnelles. Comme nous l’apprend la psychologie positive, les échecs et les remises en questions régulières font partie intégrante d’une vie qui a du sens. Même quand on a la chance de faire un métier qu’on adore, des difficultés se présenteront. Cela fait partie intégrante de tout projet professionnel, quel que soit le domaine concerné. Ce recadrage est indispensable pour développer la résilience, mais aussi pour intégrer le processus créatif dans son quotidien.

5. L’importance du groupe

Pour terminer, les auteurs insistent sur le rôle central que joue l’intelligence collective dans le processus créatif. En effet, les séances de brainstorming sont toujours plus riches lorsqu’elles impliquent plusieurs personnes avec le bon état d’esprit. Lorsqu’il s’agit de design de vie et d’orientation professionnelle, les idées de proches, de professionnels ou de personnes qui s’inscrivent elles-mêmes dans cette démarche peuvent fortement enrichir les « possibles » envisagés. Dans le dernier chapitre de « Design de vie » , les auteurs proposent donc un ensemble de directives pour construire et organiser des groupes et communautés de design de vie. L’objectif étant de faire de cette démarche une approche intégrée au quotidien professionnel.

Un outil à tester

Afin de vous donner un aperçu des outils proposés dans le livre, vous trouverez ci-dessous les consignes et la fiche du « journal des bons moments » remis en forme par mes soins.

 

Aperçu de la fiche-outil "Journal des bons moments"

Télécharger la fiche-outil du Journal des bons moments

 

Le format

Avec ce livre d’un peu plus de 200 pages, les auteurs arrivent à présenter de manière accessible et compréhensible les principes du processus créatif. En appliquant concrètement cette approche aux choix de carrière, ils réussissent à transmettre au lecteur une énergie et un enthousiasme qui poussent à s’inscrire dans cette démarche.

Par ailleurs, chaque chapitre intègre illustrations et outils, synthétisés sous forme de fiches. Les encadrés et les nombreux exemples concrets enrichissent encore la lecture tout en facilitant l’assimilation de la méthode proposée.

Ce livre prend donc la forme d’un guide pratique et donne envie de passer à l’action. Cela ne l’empêche toutefois pas de s’appuyer sur des bases sérieuses.

 

En conclusion

Ouvrage très accessible, captivant et motivant, « Design de vie » est une lecture que je vous recommande vivement si vous êtes en plein questionnement sur votre orientation professionnelle. Que vous soyez en reconversion ou que vous vous interrogiez sur votre futur choix d’études, le livre de Burnett et Evans vous permettra de vous poser les bonnes questions en suivant une méthode structurée.

Enfin, si vous accompagnez des personnes en reconversion professionnelle ou des jeunes en phase d’orientation, cet ouvrage vous apportera des outils très utiles.

Bref, grâce à sa structure claire et sa lecture simple et agréable, ce livre est à mettre entre toutes les mains !

Où trouver le livre?

Vous trouverez ce livre facilement en version kindle ou en version brochée.

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Aperçu du livre "Plus efficace & plus heureux" avec commentaires

1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x