Quand on s’intéresse rapidement à la psychologie positive, on peut avoir l’impression erronée que son but est de promouvoir exclusivement les émotions positives et le bonheur. Or, une vie épanouissante ne se résume pas à la satisfaction dans la vie et au plaisir. Pour être pleinement épanoui, il faut en réalité agir selon plusieurs axes complémentaires. Dans cet article, je vous propose de découvrir le modèle PERMA, construit par Martin Seligman, un des fondateurs de la psychologie positive.

 

Du bonheur au bien-être

L’objectif réel de la psychologie positive est de comprendre bien-être et de le favoriser. La théorie du bien-être se démarque de la théorie du bonheur dans le sens où son but n’est pas de promouvoir le bonheur des individus quoi qu’il advienne et en toutes circonstances. Elle vise au contraire à favoriser le fait de mener une vie épanouissante, tant du point de vue personnel que sociétal.

Toute démarche scientifique nécessite d’abord de définir puis d’évaluer la dimension que l’on cherche à comprendre et à développer. En effet, comme le bien-être est un concept, et non un objet réel mesurable (au même titre que la liberté par exemple), il faut pouvoir identifier les facteurs qui le caractérisent et qui sont, quant à eux, mesurables. La recherche à ainsi identifié 5 facteurs constitutifs du bien-être, qui ont systématiquement les 3 caractéristiques suivantes :

  • Le facteur en question contribue au bien-être
  • De nombreuses personnes le recherchent pour lui-même et pas seulement comme moyen pour développer d’autres facteurs
  • On peut le définir et le mesurer sans avoir recours aux autres facteurs

Intéressons-nous maintenant à chacune de ces composantes du bien-être.

 

Le modèle PERMA

Le modèle PERMA du bien-être s’appuie sur les facteurs suivants, qui peuvent être mesurés de manière subjective et objective :

  • Positive emotion : émotions positives
  • Engagement : engagement
  • Positive Relationships : relations positives, constructives
  • Meaning : sens
  • Accomplishment : accomplissement

Chacune de ces composantes participe au bien-être, mais aucune ne saurait suffire à le définir. Ces 5 bases ainsi que leurs soubassements que sont les forces de caractère sont donc nécessaires pour comprendre cette dimension. En effet, l’utilisation des forces entraîne davantage d’émotions positives, d’engagement, de sens, de réussite, mais aussi de meilleures relations. Elles représentent donc une manière de favoriser le bien-être et l’épanouissement personnel.

Voyons désormaais chacun des 5 facteurs en détail afin de mieux cerner le modèle PERMA.

Modèle du bonheur PERMA résumé sur un graphique

1. Émotions positives – se sentir bien

Les émotions positives sont une des composantes du bonheur et du bien-être les plus évidentes. Dans cette catégorie, on classe les émotions telles que le plaisir, l’enchantement, le ravissement, la chaleur, le confort, etc. En clair, il s’agit de se sentir bien, quelle que soit la coloration qu’on donne à cette sensation selon les situations.

Les émotions positives permettent d’être plus ouvert, plus créatif et de persévérer face aux défis. Se focaliser sur les émotions positives permet de rester optimiste et de voir son passé, son présent et son avenir de manière constructive. Une vision positive aide également à améliorer les relations et le travail. Ce facteur est donc très important lorsqu’on cherche à mener une vie plus épanouissanate.

2. L’engagement – vivre des expériences optimales

Lorsque l’on parle d’engagement en psychologie positive, il s’agit du fait d’être totalement absorbé par une tâche au point d’en perdre la notion du temps. Quand cet engagement se manifeste, on « s’oublie » et on est complètement à ce que l’on fait, et uniquement à ce que l’on fait. Cette sensation de flux (appelée aussi expérience optimale) se produit pour des activités qu’on aime faire et pour lesquelles on a un certain niveau de compétence. Être engagé c’est donc être pleinement présent tout en étant mis au défi par les exigences de la tâche qui capte notre attention. Cela peut se manifester quand on joue d’un instrument, lorsque l’on fait du sport, lors d’une session de travail sur un projet intéressant, etc.

Quand nous vivons ce genre d’expérience optimale, on est « dans la zone », et on n’éprouve pas d’émotions. Ce n’est que rétrospectivement qu’on y associe des émotions positives. En effet, l’aspect subjectif de l’expérience optimale n’est toujours que rétrospectif car la subjectivité disparaît totalement pendant son déroulement.

Ce type d’expérience est extrêmement épanouissant car il permet d’étendre notre intelligence et nos compétences.

3. Relations positives – des connexions authentiques

Le bonheur et la santé mentale sont intimement liés au fait d’avoir des relations proches, intimes et qui font sens. Mais toutes les relations, des échanges avec des étrangers aux relations amoureuses, familiales ou amicales sont des sources de bien-être et de soutien psychologique.

En occident, la recherche du bonheur et du bien-être a souvent un aspect très individualiste, comme si le bonheur d’un individu était parfaitement indépendant de celui des autres. En réalité on prospère grâce à des relations qui promeuvent l’amour, l’intimité et les interactions émotionnelles fortes, positives et/ou constructives avec les autres. Ce soutien social est indispensable pour dépasser certaines difficultés. Cela nous permet de surcroît de nous sentir en sécurité et valorisé. Par ailleurs, les moments forts de joie ou de fierté se produisent rarement en l’absence d’autres personnes. Les relations sociales positives sont une des bases indispensables au bien-être humain.

4. Sens – un existence cohérente

Le véritable épanouissement vient du fait de trouver du sens dans la vie, plutôt que de chercher uniquement le plaisir et le bien-être matériel. Ce sens peut se trouver dans des relations intimes, mais aussi dans le fait de se sentir connecté à quelque chose qui nous dépasse, au fait d’avoir des objectifs dans la vie qui donnent du sens à nos actions, au-delà de notre propre personne. La quête de sens peut passer par la religion, le militantisme politique, un engagement écologiste, la famille, une communauté locale… Dans tous les cas, il s’agit de servir une cause qui nous dépasse et qui compte pour nous.

Ce facteur correspond à la réponse à la question que tout le monde s’est un jour posée : « Pourquoi suis-je sur cette terre ? ». Rechercher la richesse pour elle-même ne donne pas de sens à la vie. Sans ce « pourquoi », on finit par ne plus trouver de plaisir ou de raisons au fait d’aller au travail ou d’accomplir nos tâches quotidiennes.

5. Réalisations et réussite – un sentiment d’accomplissement

Avoir des objectifs explicites dans la vie et faire des efforts pour les atteindre est important pour s’épanouir et éprouver du bien-être. Cela renforce également le sentiment d’efficacité personnelle (la croyance en ses propres capacités). Il est donc important de se fixer des buts et de les atteindre afin d’être « bien dans sa peau ». Mais il ne faut pas pour autant oublier d’apprécier ce que l’on arrive à accomplir au fur et à mesure. On a en effet souvent tendance à oublier ou à minimiser nos réussites passées. Bien sûr, nous accomplissons rarement des choses qui comptent sans difficultés. Nous ne sommes alors pas dans l’émotion positive permanente, ni dans une expérience de flux continue. Et pourtant, sans ces expériences où nous devons nous dépasser, la vie est rarement pleinement épanouissante et pleine de sens.

Par ailleurs, notez que le fait d’avoir des buts et de l’ambition n’est pas une mauvaise chose en soi. Être ambitieux n’est pas synonyme « d’écraser les autres », comme on peut parfois le penser. Se fixer des objectifs difficiles est ce qui nous permet d’avancer et d’avoir un impact sur le monde, tout en nourrissant un sentiment d’accomplissement. Avoir des réussites dans la vie est important pour continuer à se dépasser et à s’épanouir.

 

Utiliser le modèle PERMA pour agir

À la lecture des précédents paragraphes, vous aurez peut-être perçu que ce modèle permet de dépasser la vision parfois simpliste qui consiste à voir la psychologie positive comme la recherche du « simple » bonheur. On dépasse ainsi la recherche exclusive des émotions positives et du « feel good ». En effet, être épanoui ne veut pas dire être béat en permanence. Cela consiste plutôt à avoir des buts dans la vie, à accomplir des choses, à appartenir à des réseaux sociaux constructifs, et à contribuer à des causes qui dépassent notre propre intérêt et notre propre vie.

Avec le modèle PERMA, on trouve alors d’autres leviers pour travailler à son propre épanouissement. Chaque projet, chaque expérience optimale, tout développement de compétences, toute relation positive, tout succès et toute émotion positive peut ainsi contribuer à notre réalisation et à notre bonheur. En vous appuyant sur ce modèle, je vous invite à identifier les activités, relations et autres éléments qui vous font vous sentir heureux(se) et pleinement engagé(e). Car si les facteurs qui contribuent au bien-être sont les mêmes pour tous, leur expression sera tout à fait personnelle. Concrètement, vous pouvez vous appuyer sur les pistes listées ci-dessous pour activer les leviers du modèle :

  • Pensez à adopter une perspective positive et constructive aussi souvent que possible (il ne s’agit pas de nier le négatif mais de le remettre en perspective)
  • Trouvez les activités qui vous rendent heureux et pleinement engagé
  • Focalisez-vous sur vos relations avec votre famille et vos amis, et trouvez des moyens de les développer
  • Cherchez à donner un sens à votre vie, en identifiant votre mission, un but qui vous dépasse
  • Savourez vos réussites et faites tout votre possible pour vous accomplir au travers de nouveaux projets

 

Conclusion

Vision plus complète et cohérente de l’épanouissement personnel, le modèle PERMA est une référence à garder en tête si vous cherchez à améliorer votre qualité de vie. Avec ses 5 facteurs faciles à appréhender et sa base scientifique, elle peut vous permettre de réorganiser vos actions dans une démarche de développement personnel cohérente.

Si vous souhaitez le mettre en pratique, je vous invite à explorer le blog pour trouver de nombreux outils qui vous permettront de travailler sur chacune des composantes du modèle.

 

Références

Seligman, M. (2013). S’épanouir. Belfond Pocket, Paris.

Pour aller plus loin

Une vidéo de Martin Seligman (anglais avec sous-titres en anglais) qui présente le modèle PERMA

Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x