fbpx

Quand on a de multiples projets, de nombreuses choses que l’on souhaiterait faire, il est parfois difficile de savoir par où commencer. Et même quand notre motivation est grande, celle-ci peut parfois être difficile à exploiter faute de méthode claire pour passer à l’action. On peut alors vite tomber dans la frustration et abandonner certains projets sans leur avoir donné une chance. C’est là que la capacité créative que nous possédons tous peut nous venir en aide. Dans cet article, je vous propose de voir de quelle manière cette dernière peut nous aider en de pareilles circonstances.

 

La créativité n’est pas réservée aux grands projets

Bien sûr, quand on parle de créativité, la plupart d’entre nous se sent exclu. À minima, on pense ne pas pouvoir faire preuve de cette capacité dans des proportions suffisantes pour produire des résultats intéressants. Et pourtant, même en dehors de grands projets qui mobilisent toute notre énergie, nous pouvons tous y faire appel.

C’est notamment le cas lorsqu’on sait ce que l’on veut, mais qu’on fait face à des blocages. On sait où aller, mais pas comment y parvenir. Dans ces cas là, le brainstorming pratiqué en solitaire peut s’avérer tout à fait salvateur.

Comme vous le savez peut-être, le brainstorming en équipe, lorsqu’il est bien accompagné par un facilitateur, produit de meilleurs résultats que le même exercice pratiqué en solitaire. Néanmoins, le brainstorming solitaire est loin d’être inopérant. Il apporte même des résultats nettement supérieurs au le brainstorming collectif non accompagné qui représente l’essentiel de la pratique1. Et comme il est rare de disposer d’un facilitateur et d’un groupe de personnes pour travailler sur des projets personnels, le brainstorming individuel constitue donc une excellente approche. Pour peu qu’il soit correctement structuré, il s’avère très efficace.

 

Trouver des pistes pour passer à l’action

Quand on se sent désemparé, le fait d’agir (peu importe le domaine), nous permet de nous sentir plus en contrôle, apporte de la satisfaction et réduit la rumination et le stress. On augmente son sentiment d’efficacité en accumulant les petites victoires, qui nous mettent dans un état d’esprit différent, constructif. À l’inverse, un environnement encombré et des projets inachevés sont sources de stress2. C’est pour cela que le simple fait de faire un peu de ménage ou de rangement peut nous rebooster pour d’autres projets. Trouver rapidement des moyens de mettre le pied à l’étrier quand on bloque sur un projet et donc essentiel.

L’exercice du brainstorming d’action

C’est ici que l’exercice du brainstorming d’action peut s’avérer particulièrement pertinent. On peut l’utiliser pour n’importe quel projet spécifique, ou même pour faire son « nettoyage de printemps » mental et repartir sur de bonnes bases.

Si vous n’avez pas de projet précis à travailler, mais que vous avez quelques domaines de vie qui vous préoccupent, je vous invite à faire l’exercice de la roue de satisfaction dans la vie au préalable. Ceci vous permettra d’identifier les domaines dans lesquels le fait de canaliser vos efforts sera le plus « payant ».

L’exercice du brainstorming d’action vous permettra alors de générer facilement une liste d’actions, quel que soit le domaine considéré. En s’appuyant sur des questions ouvertes et directes, il rend les choses concrètes très rapidement.

Consignes

Pour réaliser cet exercice, commencez par identifier un domaine ou un projet sur lequel travailler, un but à atteindre.

1. Trouver des idées d’actions

Une fois ce objectif défini, répondez aux 5 questions suivantes en cherchant à identifier au moins 5 actions ou comportements pour chacune des 5 questions :

  1. Que pourriez-vous arrêter de faire ?
  2. Que pourriez-vous faire moins souvent ?
  3. Que pourriez-vous continuer à faire ?
  4. Que pourriez-vous faire plus souvent ?
  5. Que pourriez-vous commencer à faire ?

Notez les réponses ces questions dans l’ordre qui vous convient : inutile d’être linéaire, inscrivez les idées qui vous viennent au fur et à mesure. Vous pouvez commencer par n’importe quelle question et y revenir à nouveau quelques minutes plus tard.

Si vous pouvez identifier plus de 5 actions par question, c’est encore mieux. Plus vous aurez d’idées, plus vous aurez de chance d’identifier de bonnes idées. N’oubliez pas cependant que la créativité fonctionne en deux temps : une phase de divergence (où on cherche un maximum d’idées, sans limites, sans jugement) et une phase de convergence (où on sélectionne les meilleures idées selon des critères objectifs et subjectifs). Écrire une idée ne vous engage donc pas à la mettre en œuvre.

2. Choisir les idées

Dans cette deuxième phase, soulignez ou entourez les actions qui vous inspirent, celles qui vous apporteraient beaucoup de satisfaction si vous veniez à les réaliser. Après cette première sélection assez large, choisissez les idées que vous allez concrètement mettre en œuvre. Il peut n’y en avoir qu’une, ou bien plusieurs. Vous pouvez même combiner deux idées ensemble si cela vous paraît pertinent.

3. Passer à l’action

Si vous avez suivi la procédure, vous devriez disposer d’actions simples, que vous pouvez mettre en place immédiatement ou presque. Il faudra ensuite passer à l’action pour profiter pleinement de cet exercice. Bien, sûr, rien ne vous empêche ensuite d’aller plus loin en planifiant toute une série d’actions pour prolonger ce premier pas. Et si au contraire vous souhaitez mettre en place un travail plus large sur des habitudes, je vous invite à lire cet article pour mieux avancer.

Une fiche-outil pour vous aider

Afin de faciliter votre travail, je vous ai préparé une fiche outil qui reprend les consignes principales de l’exercice et vous propose de noter vos idées sous forme de grille.

Aperçu de la fiche-outil de brainstorming d'action

Télécharger la fiche du brainstorming d’action

 

Conclusions

La créativité est probablement une de nos capacités les moins bien exploitées au quotidien. Pourtant, avec les bon outils, elle peut être d’une aide précieuse pour dépasser les blocages et nous aider à avancer dans nos projets.

Alors plutôt que de trop réfléchir à ce qui « pourrait être » sans vraiment réussir à trouver des pistes pour concrétiser vos projets, prenez quelques minutes pour vous mettre dans une bonne dynamique et passer à l’action. En accumulant les petites avancées, vous développerez votre motivation et la confiance en vos capacités à avancer !

 

Références

  1. Isaksen, S. G., & Gaulin, J. P. (2005). A Reexamination of Brainstorming Research : Implications for Research and Practice. Gifted Child Quarterly, 49(4), 315‑329. https://doi.org/10.1177/001698620504900405
  2. Saxbe, D. E., & Repetti, R. (2010). No Place Like Home : Home Tours Correlate With Daily Patterns of Mood and Cortisol. Personality and Social Psychology Bulletin, 36(1), 71‑81. https://doi.org/10.1177/0146167209352864
Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Aperçu du livre "Plus efficace & plus heureux" avec commentaires

1
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x