Fin d’année rime souvent avec « bilan« . S’il est bien sûr préférable de faire le point plus régulièrement, se poser et prendre de la hauteur, même rarement, reste une excellente pratique dont il serait dommage de se priver. Mais malgré une motivation et une énergie débordante, il est parfois ardu de trouver la bonne méthode pour aborder l’avenir d’une manière plus constructive. Pour reprendre la main sur les événements plutôt que de subir leur déroulement, je vous propose dans cet article un petit travail en 4 points. Cela vous permettra de capitaliser sur vos points forts dans les mois à venir.

 

1. Identifiez vos talents et vos forces

Les talents

guide des forces avant et arrière

Se réaliser vous propose un guide complet sur les forces qui comporte des dizaines d’exercices

Nous avons trop tendance à nous concentrer sur ce qui ne va pas, nos faiblesses, nos manquements, nos difficultés. Si faire un état des lieux honnête des choses est indispensable, chercher exclusivement à compenser ses faiblesses n’est pas la meilleure stratégie à adopter pour s’épanouir. En effet, nous avons tous des talents, des domaines dans lesquels nous arrivons spontanément à être plus performants, à prendre du plaisir, etc.

Afin d’identifier vos talents, réfléchissez simplement aux activités qui vous procurent du plaisir. Il s’agit ici de repérer les tâches et les réalisations qui génèrent des émotions positives chez vous. Quelles sont-elles ? Se déroulent-elles uniquement dans la sphère privée, ou sont-elles liées à votre activité professionnelle ? Les réponses à ces questions devraient vous aider à y voir plus clair dans vos choix et vos projets.

L’idée n’est cependant pas de rester dans sa zone de confort et de faire uniquement des choses agréables. L’objectif est plutôt de s’appuyer sur ses talents pour s’épanouir plus en prenant des risques mesurés et choisis. On cherche ici à passer de la zone de confort à la zone d’apprentissage.

Les forces

Outre les talents, nous possédons également des forces. Ces dernières correspondent à la manière dont on fait les choses, à de traits de personnalité positifs qui nous caractérisent. Pour identifier vos forces, passez gratuitement le test VIA. Une fois vos 5 forces principales identifiées, réfléchissez à la façon dont vous les utilisez déjà et à la manière dont vous pourriez en bénéficier dans d’autres situations. En vous appuyant un maximum sur ces points forts, vous avancerez mieux dans tous vos projets.

Et pour aller plus loin sur ce travail sur les forces, n’hésitez pas à télécharger le guide gratuit du blog sur le sujet !

 

2. Découvrez votre fonctionnement optimal

Il arrive que l’on souhaite réaliser des projets sans pour autant savoir comment s’y prendre pour y parvenir. Souvent, cela vient du fait que ceux-ci se situent dans un domaine particulier qu’on ne maîtrise pas ou qu’ils ne sont pas vraiment clairs. La situation peut aussi s’avérer plus complexe que ce que l’on a connu par le passé. Là encore, il est possible de s’appuyer sur ses savoir-faire. Quel que soit notre parcours, nous avons tous déjà réalisé au moins 1 ou 2 projets de manière satisfaisante, voire très satisfaisante – et agréable ! Il s’agit alors d’identifier notre mode de fonctionnement dans ces moments de maîtrise pour le transposer à des situations ou à des environnements moins familiers.

Identifiez votre stratégie de réussite

Pour faire ce travail, il faut modéliser votre fonctionnement dans une ou plusieurs situations de réussite préalables. Si possible, choisissez 2 ou 3 situations, dans des domaines différents, où vous avez atteint vos objectifs. Peu importe que le projet soit de petite ou de grande envergure. Voici la procédure simplifiée pour identifier votre stratégie de réussite :

aperçu du guide pour identifier votre stratégie de réussite

Découvrez la fiche-outil pour identifier votre stratégie de réussite !

  1. Identifiez le démarrage. Comment le projet a-t-il commencé et qu’est-ce qui a fait que vous êtes passé(e) à l’action ?
  2. La mise en place. Quelles informations avez-vous récoltées avant de commencer ? D’où avez-vous tiré votre motivation et comment avez vous planifié votre travail ? Par quoi avez-vous commencé ? D’autres personnes étaient-elles impliquées dans le projet (si oui, de quelle manière) ?
  3. Le déroulement. Quelles étaient les contraintes et les obstacles pour ce projet particulier ? Comment avez-vous dépassé ces derniers ? Sur quelles ressources (matérielles, humaines, personnelles) vous êtes-vous appuyé(e) pour avancer ?
  4. Le bouclage. Quels sont les bénéfices apportés par ce projet (psychologiques, émotionnels, matériels, relationnels, intellectuels, etc.) ? Quand avez-vous considéré le projet comme terminé ? Quelle était votre sensation à ce moment-là ? Le projet a-t-il ouvert de nouvelles perspectives ?

Faites ce travail sur deux ou trois projets réussis. Recoupez ensuite les informations et vous obtiendrez le squelette de votre fonctionnement optimal lorsque vous travaillez sur un projet. Vous constaterez qu’un projet rondement mené au travail peut ainsi vous aider à avancer sur un projet plus personnel, et vice-versa. Transposez ensuite ce fonctionnement optimal dans votre nouveau projet et vous arriverez à bon port !

Pour découvrir cette approche de manière plus approfondie, ainsi que le fiche-outil liée, je vous invite à consulter cet article du blog.

 

3. Faites l’état des lieux de vos projets

Lister vos projets

Pour faire l’état des lieu de vos projet, se-realiser vous propose un livret complet et gratuit pour faire le point.

Que vous soyez très organisé(e) ou que vous fonctionniez à l’instinct, je vous invite à prendre une heure pour réfléchir à vos projets pour les années à venir. Faites donc l’inventaire de vos projets à très court terme dans le domaine familial, personnel, professionnel et des loisirs. Prenez le temps de tous les lister, sans filtres (sans critère de faisabilité ou de durée). En ayant produit cette liste d’objectifs – qui peuvent aller de choses très simples comme se renseigner pour acheter un nouveau canapé, à d’autres plus lointains comme devenir un pianiste de bon niveau ou rencontrer l’homme ou la femme de votre vie – vous aurez mis à plat tous vos projets à un instant T.

Vous remobiliser

Dans un deuxième temps, vous pourrez organiser vos projets par catégories, par priorité et par durée. Certains d’entre eux se retrouveront alors relégués à plus tard, et d’autres s’imposeront d’eux-mêmes. Pour l’année à venir, je vous invite à travailler sur un projet qui vous tient à cœur mais que vous n’avez pourtant cessé de repousser pour diverses raisons (temps, coût, aucune idée sur la façon de procéder, etc.). Pour vous aider dans votre démarche, vous pourrez par exemple clarifier ce projet, puis le planifier pour enfin l’accomplir ! Utilisez votre stratégie de réussite et appuyez vous sur vos forces pour faciliter sa réalisation.

Observer le chemin parcouru

Enfin, prenez le temps de mettre sur papier tous les projets que vous avez accomplis cette année. Cela vous permettra de vous focaliser sur le positif et vous invitera à aller encore plus loin. Prenez le temps de vous rappeler des sensations ressenties pour chaque projet réalisé. On oublie trop souvent ce qu’on a réussi à faire pour se concentrer sur ce qui n’a pas été fait. En vous focalisant sur vos réussites, vous trouverez une source de motivation précieuse pour vos projets futurs !

 

4. Prenez le temps de vous arrêter, régulièrement

Il nous arrive tous d’être pris dans le flux du quotidien sans vraiment prendre le temps de faire une pause. Si vous souhaitez être à la barre plutôt que de vous faire ballotter au gré du vent, prenez le temps de vous arrêter, de méditer, ou de vous relaxer. Dégagez un moment pour vous, chaque semaine. Cela vous permettra de vous extraire du flux des événements et du flux ininterrompu de vos pensées.  C’est une première étape qui vous permettra de vous recentrer sur vos valeurs et vos priorités. Vous éviterez alors de vous laisser envahir par le superflu, les conflits dérisoires (qui deviennent disproportionnés), ou toute autre chose contreproductive…

On a toujours le choix, même si dans certains cas celui-ci est réellement restreint. En prenant le temps de vous arrêter, vous reprendrez le dessus sur des automatismes et des enchaînements d’actions qui peuvent parfois vous mener très loin de vos objectifs, voire vous faire reculer ! Avoir la « tête dans le guidon » en permanence, c’est s’assurer une sortie de route.

Si vous n’avez jamais pratiqué la méditation ou la relaxation, rassurez-vous, cela est en réalité très simple. De plus, il existe de nombreuses approches différentes : il y en a littéralement pour tous les goûts. Aussi, n’hésitez pas à essayer différentes techniques pour trouver celle qui vous convient.

 

Conclusion

En définitive, nous disposons tous de potentialités sous-exploitées. Utiliser les quelques ressources proposées ici pour réaliser de nouvelles choses est une première étape qui peut déjà vous apporter beaucoup. Ces approches scientifiquement validées ne sont pas des recettes miracles, mais peuvent réellement soutenir l’épanouissement personnel.

Les bonnes résolutions ne fonctionnent pas parce qu’elles ne sont que cela, justement : des résolutions. En appliquant ce que je vous propose dans cet article, vous prendrez des engagements envers vous-même. De plus, ces engagements s’appuieront sur vos forces, vos compétences et sur un plan d’action précis et concret. Quels que soient vos objectifs, si vous prenez du recul en testant quelques-uns des outils présentés dans cet article, vous avancerez mieux. Alors, n’hésitez pas à prendre ce temps pour vous !

Avatar

Bastien Wagener

Docteur en psychologie et Maître-praticien PNL, je suis passionné à la fois par le développement personnel, mais aussi par la recherche sur les capacités et potentialités incroyables de l’être humain!

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ophélie
5 années plus tôt

Bonjour,:-)
J’aime bien votre article, en général j’ai pas trop de problème à me lancer, je me sens guidée et inspirée mais je sais jamais trop dans quelle direction je vais, je me lance sur un coup de tête… et je me retrouve souvent avec 10’000 mille projets en proute…!
Pour moi invitation à clarifier mes projets, les classer en fonction de leur importance et peut-être prendre le temps de surtout clarifier la finalité, le but… pour éviter de m’éparpiller dans tous les sens, et peut-être joindre aussi quelques projets….?!?
Merci pour la réflexion! 🙂

trackback

[…] 8. Yepkenzie du blog Se Réaliser vous montre comment Abordez l’année à venir en vous appuyant sur vos points forts. […]

Chantal P
5 années plus tôt

Merci Bastien. Belle idée que celle de s’attarder plus sur nos atouts ! D’ailleurs, je trouve que nous trouvions régulièrement se mettre à plusieurs et reconnaitre les qualités des uns et des autres et se les dire : une façon pour la personne qui reçoit d’être de plus en plus conscience de tous ses possibles.
Au plaisir de te retrouver sur les blogs

Nassim
5 années plus tôt

Hello Bastien,
Merci pour ton article.
Identifier ces points forts est le meilleur moyen de bien commencer une nouvelle année. Il est vrai qu’on a souvent tendance à nous concentrer sur ce qui ne va pas et à voir la vie du mauvais côté. Or, si l’on trouve le courage de regarder les choses de façon objectifs et d’analyser les choses, on peut rapidement se rendre compte que l’on a suffisamment de talents et de potentiel pour accomplir des miracles.
À bientôt.
Nassim.

8
0
Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x